[ Chronique ] BORIS & MERZBOW – 2R0I2P0 ( Relapse Records )

image article [ Chronique ] BORIS & MERZBOW - 2R0I2P0 ( Relapse Records )

Entre ces deux là c’est une longue histoire d’amour et de bruit, depuis 2002 et « Megatone » jusqu’à 2016 et « Gensho » et enfin maintenant avec « 2R0I2P0 », on peut dire que le trio de « metal fuzzion » BORIS et le pape de la harsh-noise MERZBOW ne sont jamais loin l’un de l’autre, qu’ils se collent à la peau. Prenant encore tout le monde à revers, BORIS a sorti « NO », un album de punk-hardcore très âpre, cet été et revient aujourd’hui avec son compagnon de toujours, pour un nouvel album collaboratif qui débarque plutôt bien ( je trouve ) après une année qu’on peut sans peine qualifier d’horrible.

L’idée d’une confrontation ou d’une coopération inter-nippone est, on ne va pas se leurrer, une manière pour BORIS de faire du neuf avec du vieux. Le trio, au catalogue aussi vaste qu’hétérogène, offre ainsi au prolifique Masami Akita aka MERZBOW, l’occasion de « démolir » ses morceaux à coup de noise et de bidouillages électroniques.  Cette fois-ci, on a pioché dans les dernières productions avec une dizaine de morceaux dont six issus de « LφVE & EVφL » paru en 2019, le reste sortant de divers EPs et de l’excellent « Dear » sorti lui en 2017.

On a donc pris ses titres et on y a appliqué le filtre MERZBOW, détruisant singulièrement la musique en y ajoutant de la saturation, des sons décalés et déstructurés, pour en faire : soit une bouillie sonore infâme et insondable donnant l’impression que le disque est rayé ou qu’il y a un problème avec les enceintes, soit une oeuvre magistrale à l’ambiance sonore vaste et dérangeante, une expérience qui confère au génie. À chacun de se faire son avis. De fait, je ne me lancerai pas plus avant dans une description exhaustive de la musique.

Pour ma part, je me situerai un peu entre ces deux appréciations, même si j’ai plutôt apprécié l’album. Connaissant bien les titres de BORIS, j’ai aimé le lien avec l’univers sonore riche mais très expérimental de MERZBOW qui a fait ressortir en moi pas mal de sensations : du malaise à l’urgence jusqu’à la plénitude morose et la morne acceptation ( « Evol », « Shadow Of Skull » ). Tout semble brouillé, chaos de lumière et de nuit, d’ombre et de substance, de textures grouillantes et grésillantes. Mais tout n’est pas si pertinent et ne fonctionne pas toujours ( en tout cas sur moi ), notamment sur les titres les plus rock, les plus rythmés ( « Absolutego » en tête ).

image article [ Chronique ] BORIS & MERZBOW - 2R0I2P0 ( Relapse Records )

Au final, qu’est ce que « 2R0I2P0 » ? Que nous apporte-t-il ? Le titre, une fois décrypté, nous dit : R.I.P. 2020… La bonne blague ! Cela paraît plutôt simple et limpide… J’irai même plus loin, pour faire encore plus simple : pourquoi ne pas l’avoir appelé « 2F0U2C0K » ? Bref, si cette année a été une période difficile, une épreuve pour tout le monde, cette œuvre semble donc vouloir se poser comme un requiem, une catharsis par le mouvement. Une manière d’enterrer cette année, d’oublier ces moments qui nous ont glissés entre les doigts, ces instants non-vécus, disparus dans le néant. De là, un nouveau monde va peut-être pouvoir recommencer…

Alors qu’est-ce qu’on fait ? On met lecture, on pousse le volume au max’ et on regarde les deux artistes lever bien haut leurs majeurs et claquer avec fracas la porte de 2020, faisant vibrer murs et sols, vaciller tables et chaises, grincer les chaudières et fissurer carrelages et faïences, faisant imploser les téléviseurs, brisant vaisselle et fenêtres, faisant tourner les têtes, claquer genoux et dents, crevant les tympans jusqu’à s’attaquer à l’écorce cérébrale, jusqu’à faire trembler les colonies d’insectes qui peuplent les lézardes de nos habitations décrépies, jusqu’à ne laisser que gravats et poussière, jusqu’à l’oubli.

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.