JUCIFER est de retour avec « نظم » ( Nazm ), son nouvel album.

image article JUCIFER est de retour avec "نظم" ( Nazm ), son nouvel album.

Les routards de JUCIFER sont de retour avec un nouvel album baptisé « نظم »ou « Nazm ». Après quelques mini-teasers, l’album est apparu en intégralité sur le bandcamp du groupe il y a quelques jours et peut donc s’écouter en bas de l’article en intégralité. Une sortie physique est prévue plus tard…

Les personnes qui suivent le groupe savent qu’il faut s’attendre à tout, ou en tout cas à des surprises avec chaque album, ainsi qu’à des enregistrements qui diffèrent radicalement parfois de leur son live. Dans cette tradition, « نظم » s’éloigne de la violence punk / black de leurs dernières sorties « Futility » et « District of Dystopia » pour se tourner vers un nouveau concept : célébrer leur amour commun pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord ainsi que de toutes les cultures musicales traditionnelles et populaires d’Asie centrale / sud / ouest avec quatorze chansons originales très texturées, intensément personnelles et livrées avec passion.

Gazelle Amber Valentine commente : « نظم  fait référence à une branche de la poésie ourdou, des anciennes origines arabes. un Nazme organise généralement ses strophes autour d’un thème unificateur, et est moins réglementé en ce qui concerne la forme et la rime que les styles de poésie traditionnels connexes. Changeant de forme et de narrateur au fur et à mesure qu’il se déroule, ce نظم là raconte des histoires sur moi-même, la lignée séculaire de femmes dont la vie a conduit à mon existence, et sur toutes les femmes du passé, du présent et du futur qui, individuellement et collectivement, luttent pour survivre, réformer et réconcilier un monde violent. considérant nos existences comme finalement isolées mais inextricablement dépendantes les unes des autres. Ce نظم est donc pour nous tous : pour la façon dont nous ressentons notre connexion à travers le temps et l’espace géographique, et notre désir irrésistible de la maintenir,  pour la façon dont nous chantons les esprits des ancêtres pour nous habiter, et chérissons ou rêvons de marcher sur des terres qu’ils connaissaient autrefois, pour la façon dont nos mains se construisent, pour la façon dont nos âmes insistent, pour la façon dont nos cœurs se brisent, jusqu’à ce que notre amour soit aussi dur et indubitable qu’un tissu cicatriciel, pour comment nous souffrons et prospérons, comment nous apprenons jusqu’à ce que notre sagesse comprime les chagrins en diamants et la fureur en force… »

[bandcamp width=100% height=120 album=26336515 size=large bgcol=333333 linkcol=2ebd35 tracklist=false artwork=small]

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.