POOBAH : réédition de l’album culte « Let Me In » (1972), fusion de rock psyché et metal fuzzé, repris pas MONSTER MAGNET

image article POOBAH : réédition de l'album culte "Let Me In" (1972), fusion de rock psyché et metal fuzzé, repris pas MONSTER MAGNET

La formation proto-metal culte POOBAH réédite son album phare « Let Me In » chez Ripple Music ;  « Mr. Destroyer » repris pas MONSTER MAGNET !

Le trio de rock psychédélique américain POOBAH s’associe de nouveau avec le label californien Ripple Music pour le re-pressage de leur  album désormais culte « Let Me In » le 20 décembre prochain. Un incontournable du proto-metal 70’s !
L’album « Let Me In » (1972) de POOBAH a atteint un certain statut : grâce à une fusion parfaite du style hautement psychédélique des premiers Cream et du metal fuzzé de Black Sabbath, le tout premier album du trio américain a ouvert la voix à un heavy rock. Sur scène, leurs prestations leur ont permis de jouer aux côtés de Canned Heat, Judas Priest, Alice Cooper, ZZ Top, Foghat, et bien d’autres.
Dave Wyndorf, frontman de MONSTER MAGNET, a récemment annoncé que le groupe travaillait sur une reprise de « Mr. Destroyer », laquelle figurera sur le prochain album de ces derniers. Ripple Music prévoit aussi la réédition d’un autre album culte de Poobah, le lost album « Steamroller » (1979), ainsi que la publication d’une anthologie du groupe dont les détails seront révélés prochainement.Le fondateur de Ripple Music, Todd Severin, ajoute : « Des morceaux de l’album apparaissent désormais dans des films hollywoodiens, comme « Josie » avec Sophie Turner et Dylan McDermott. Poobah ont donné plus de concerts aux Rock’n’Roll Hall of Fame que n’importe quel autre groupe, ils ont ouvert pour Judas Priest et Uriah Heap, joué dans des soirées privées avec les Rolling Stones et enregistré avec le bassiste de Jimi Hendrix, Billy Cox. Jim Gustafson figure même dans une BD! »Le nouveau pressage de « Let Me In » sera disponible dès le 20 décembre 2020 en double LP deluxe, incluant un disque bonus avec des morceaux inédits, un livret double rempli de photos rares et un code de téléchargement.

[bandcamp width=350 height=470 album=1213643726 size=large bgcol=ffffff linkcol=7137dc tracklist=false track=86132456]

Rien que le nom de POOBAH suffit à se plonger dans l’exaltation du rock 70′, les vibrations des dérapages électriques de Jimi Hendrix et le tumulte de la musique heavy, alors à ses balbutiements. En 1972, le guitariste/chanteur Jim Gustafson, à l’instar de beaucoup d’autres jeunes rockers, décide de former un groupe. Avec le bassiste Phil Jones, qu’il connait depuis le lycée, ils accueillent le batteur Glenn Wiseman. La formation se nomme POOBAH et enregistre rapidement ce qui deviendra le meilleur album du groupe, « Let Me In ».

Après un changement radical de line-up, la bande de Gustafson retourne en studio en 1976, pour enregistrer le second effort du groupe « U.S. Rock ». Les ventes s’envolent et le groupe gagne significativement en notoriété, mais un mauvais management additionné aux traditionnelles embûches liées à l’industrie, empêchent POOBAH de trouver le succès qu’ils méritent. Ils retournent cependant en studio en 1976, pour mettre en boîte leur troisième album : « Steamroller ».

Trente ans et dix albums studios plus tard, POOBAH sont toujours là, à écumer les clubs avec leur heavy rock. En 2010, Jim Gustafson signe avec le label indépendant Ripple Music pour la ressortie du premier album de POOBAH, « Let Me In ». Le disque est remasterisé par un poids-lourd de la scène underground : Tony Reed (Mos Generator). Le quatrième pressage de « Let Me In » sort le 20 décembre 2020 chez Ripple Music, et inclut une reprise exclusive de « Mr. Destroyer » par Monster Magnet.

 

POOBAH lineup « Let Me In »:
Jim Gustafson – Guitare/Chant
Phil Jones – Basse
Glenn Wiseman – Batterie

POOBAH lineup actuel :
Jim Gustafson – Chant, guitare, composition
Lori Powers – Percussion, chœurs
Mike Lewis – Basse, chœurs
Mike Fortino – Batterie, chœurs

POOBAH SUR LA TOILE
Website | FacebookBandcamp
RIPPLE MUSIC SUR LA TOILE
WebsiteFacebookBandcampInstagram
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.