Deuxième single de BOISSON DIVINE « Novempopulania » – mélange de polyphonie pyrénéenne et power metal

BOISSON DIVINE sortira son troisième album le 27 Mai.

image article Deuxième single de BOISSON DIVINE "Novempopulania" - mélange de polyphonie pyrénéenne et power metal

BOISSON DIVINE est le projet musical de deux amis d’enfance, qui se sont rencontrés sur les bancs du collège, dans un petit village rural de la Gascogne Armagnacaise nommé Riscle.

Leur style est un mélange de tout ce que ses musiciens affectionnent : une base Heavy/Power Metal, l’énergie du Punk-Rock, les instruments traditionnels de leur région, la polyphonie pyrénéenne et le tout, chanté majoritairement en langue Gasconne.

Les textes sont quant à eux le reflet du quotidien des musiciens : rugby, vieilles légendes, odes à la terre, solidarité paysanne, bombances, chansons traditionnelles, sauvegarde du patrimoine, hommage à ceux qui ont marqué l’histoire.

Le titre de l’album ‘La Halha’ (se prononce la Haille, avec le H sonore) c’est le grand brasier – feu de solstice – issu d’une tradition multi-séculaire, toujours perpétuée aujourd’hui sous sa forme Chrétienne (Halha de Nadau, Huec de la Sent Joan).

Conçu comme un vinyle, et dans le but de représenter le cycle des saisons, ce troisième album propose deux faces de cinq chansons dont chacune commence sur une introduction très traditionnelle et finit sur un long morceau de 9 à 10 minutes. La dernière chanson, qui est la plus longue, symbolise le jour le plus long, à savoir le solstice d’été, en référence au nom de l’album.

Ce nouveau disque s’avère plus complexe et travaillé que les précédents, pour une atmosphère globalement plus sérieuse, tout en restant fidèle au style mélodique du groupe.

Le titre « Novempopulania » signifie « la terre des neuf peuples » en latin. C’était une ancienne province de l’empire Romain. Les limites correspondent approximativement à la Gascogne linguistique actuelle plus la partie nord du pays Basque. Avant la romanisation, Basques et Gascons ne formaient qu’un seul peuple.

“La Halha”

  1. Lo pèla pòrc
  2. Novempopulania
  3. Suu camin estelat
  4. Xivalièr de Sentralha
  5. Rei de Suèda (Sveriges Kung)
  6. La Sicolana
  7. Abelion
  8. Un darrèr còp
  9. Libertat
  10. Milharis

Bonus Tracks (Youtube uniquement)

11. Lou tard-biengùt (poème A.Arette)
12. Adishatz (L’ouzoum cover)
13. Tau salut de la patrie (poème A.Arette)
14. La Marche d’Henri IV
15. Gascougne (poème A.Arette)

La pochette représente la Croix de Béliou (ou Abelion, dieu important de la mythologie pyrénéenne), tombeau du vieux pâtre Milharis, selon la légende.

image article Deuxième single de BOISSON DIVINE "Novempopulania" - mélange de polyphonie pyrénéenne et power metal

En bonus, ce morceau originale de Pereg (aka celticbastard), bohaire de Boisson Divine. Des polyphonies gasconnes alliées au chant diphonique mongol, sur fond d’instruments traditionnels de Gascogne, pour une immersion dans la légende de Pyrène.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.