[ Chronique ] ALCEST – Spiritual Instinct ( Nuclear Blast )

Ce n’est pas dans mes habitudes de chroniquer un album après sa sortie, mais ce nouvel ALCEST m’a tant ému, et subjugué, qu’au final il en a bousculé jusqu’à mes habitudes. Il fallait que j’en parle car « Spiritual Instinct » se dégage nettement, se sort aisément du flot moribond de toutes les sorties automnales. Non, pas qu’il soit surprenant, ou totalement changeant puisque l’on retrouve tous les éléments intrinsèques au duo Neige / Winterhalter, c’est à dire un sens profond de la beauté, de la poésie sonore et une volonté cathartique unique, une douleur romantique pure. Le tout sans jamais sombrer dans le ridicule ou le kitsch car ALCEST reste sincère, gracieux dans son art, comme dans son expression.

Et ce « Spiritual Instinct » ne lui fait pas défaut tant il sonne incroyablement naturel et organique. Toujours associé à cette frange post-je-ne-sais-trop-quoi, leur musique se définit avant tout comme un convertisseur d’émotions, comme le manifeste d’une musique volatile et hors du temps, une alliance de différents métaux rares.

À ce titre, cet album est comme une nouvelle mue, avec une approche musicale plus directe et dynamique mais aussi une volonté de rédemption par la lumière, avec des motifs plus clairs et optimistes qu’auparavant. Maintenant, il semble y avoir de l’espérance dans ces lignes de basses et ces mélodies planantes, dans ces harmonies vocales éthérées et ces hurlements noirs déchirants.

Quelque chose a changé, ALCEST s’est synthétisé, s’est fluidifié et a voulu tirer le meilleur de son passé tout en se tournant vers un avenir plus clair, éblouissant et donc difficile à dessiner. On est pris par ses ballades électriques, on est submergés et recouverts par les couches sonores chaleureuses, on est complètement immergés dans les récits sinueux et désincarnés, portés par Neige.

Vous l’aurez compris, « Spiritual Instinct » porte bien son nom, il est un véritable parcours émotionnel, un symbole réussissant à fusionner nature, solitude et lumière, formant ainsi comme un cocon de nostalgie positive, une amulette de protection que l’on a envie d’avoir sur soi en permanence afin de pouvoir à tout moment nous apaiser, faire briller, faire triompher une lumière et un espoir qui font parfois défaut à la vie.

Plus introspectif, méditatif et personnel que jamais, ce nouvel album est un voyage bouleversant, noyé d’une précieuse et réconfortante lueur. Le duo a trouvé une manière de parler au coeur avec le coeur, sa manière. Et en cela il est inimitable.

 

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.