FREAK INJECTION « Toxic », une reprise totalement délirante de Britney Spears à l’image du groupe : électro/indus assuré, coloré, décomplexé, sans oublier la licorne !

FREAK INJECTION 

image article FREAK INJECTION "Toxic", une reprise totalement délirante de Britney Spears à l'image du groupe : électro/indus assuré, coloré, décomplexé, sans oublier la licorne !

Un compositeur multi-instrumentaliste adepte de masques de chiens. Une femme-renarde hurleuse addicte aux crinières de feu et aux vestes à piques. De leur rencontre improbable une nuit de pleine lune est né Freak Injection.

Après la sortie remarquée de leur clip déjanté et « goulûment psycho» (Tracks Arte), Freak Injection, «La déferlante Show Rock» (MyRock) a livré à l’été 2017 son 1er EP, «Freak Is Fashion», hybride alien Pop Rock Electro, mêlant mélodies, rythmiques primales, voix sublime et sons crades.

Depuis, la folle bande à « l’élégance sulfureuse » (Rock & Folk) s’est énergiquement produite en live à coup de beats entraînants, riffs licornesques, manager raton-laveur en transe : Le Bus Palladium, Le Batofar, Le Supersonic, L’International, Le Gibus Live (…), ont reçu le quatuor pour les shows pailletés de leur « Evil Raccoon Tour ». Car Freak Injection c’est avant tout un jeu de scène, un univers mêlant David Bowie, Die Antwoord, Nina Hagen, sur un son hybride entre Prodigy, NIN, Madonna, Marilyn Manson.

Et si le groupe concède recevoir une aide « extra-terrestre », avec l’ambition d’un concert galactique, leur son a déjà dépassé les frontières hexagonales que ce soit sur scène en Belgique, en radio en Angleterre et en Italie, dans la presse hollandaise et allemande, où une pleine page de l’influent magazine Legacy leur a été consacrée.  Les « Freaks » ont même piqué la curiosité de Richard Patrick, guitariste du groupe américain Filter («Holy Shit, look at this video ! You guys are awesome »). Le groupe protéiforme sortira son premier album en octobre 2019.

Récemment le groupe a assuré son entrée dans la cour des grands en menant de main de maître les premières parties du groupe électro-pop Vive la Fête (au Nouveau Casino à Paris en mai 2018) et des vétérans références de la musique industrielle Ministry (au Rocher de Palmer, près de Bordeaux en juillet 2018). 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.