Draagyn, une one-woman-band, émerge des abysses du black metal vers la lumière

DRAAGYN émerge des abysses du black metal – et nous propose son premier morceau, “MAJESTY”.

Tout démarre avec une guitare acoustique et une voix flottante dans les nuées psychédéliques d’un DEEP PURPLE, ou d’un JETHRO TULL. Draagyn, projet d’une seule femme, joue la même carte que MYRKUR à ses débuts : la surprise, en mêlant ce qui nous paraît antagoniste et irréconciliable de prime abord, la beauté des mélodies et la rudesse du black le plus incisif.

Résulte de cette performance, une prometteuse perle de 8 minutes aux nombreux détours, entre riffs furieux et mélodies insidieuses. Il nous reste à découvrir un peu plus de cette mystérieuse artiste, qui nous a promis de produire prochainement la suite de son oeuvre atypique.

L’artiste est à suivre sur son instagram.

instagram.com/_draagyn_/

image article Draagyn, une one-woman-band, émerge des abysses du black metal vers la lumière

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.