SCHAMMASCH – Triangle ( Prosthetic Records ) note: 7/10

cover

Cette entité suisse à quatre têtes nous propose avec « Triangle », son troisième album, sa vision personnelle et introspective du métal dit « extrême ». Pour se faire nos petits génies helvètes ont eu l’idée de sortir un triple album… Troisième album = Triple album = « Triangle », plutôt malin mais encore faut-il avoir suffisamment de matière et surtout arriver à ne pas lasser l’auditeur en de se renouvelant et en faisant varier sa musique.

Le projet de ce triptyque est donc de nous faire voyager dans l’univers « schammaschien », un univers empreint de spiritualité et d’occultisme. Ces trois actes peuvent être vus comme un rite de passage, le transfert de l’âme vers la quiétude et le repos éternel. SCHAMMASCH en Charon, « nocher des Enfers », guide les âmes damnées, seules autorisées à franchir l’Achéron dans l’embarcation « Triangle »

Le premier acte se veut assez virulent, le groupe nous assommant avec un black death assez basique et très « behemothien », fait de blast beats, de riffs rapides et plutôt crus mais faisant également la part belle aux mélodies apocalyptiques. Les voix « nergalesques » voguent entre hurlements et parlé-phrasé obscur. ( « In Dialogue With Death », « Consensus »). Une première partie très « terre à terre » qui se lit un peu comme une allégorie de nos vies ici-bas, désuètes, violentes et sans concessions.

Vient ensuite le deuxième mouvement, « L’Érèbe », siège de l’éveil spirituel, Palais des Songes toujours noyé dans un brouillard noir, endroit où l’Homme s’ouvre à plus grand que lui-même « en lui-même », au-delà de l’intellect et de la raison. La musique évolue alors et, au fur et à mesure des titres, tente d’élever l’auditeur et de l’éloigner de ce marasme black/death pour mieux l’emmener vers un métal toujours extrême mais plus progressif, plus avant-gardiste avec un vrai travail sur les ambiances et les mélodies. Au final on obtient quelque chose de plus gothique, plus « sacré » rappelant un peu TRIPTYKON. Le chant se fait par ailleurs plus expérimental,  les cris hallucinés laissent doucement place à des voix plus claires, des tons monocordes et autres chœurs liturgiques (« Satori », « Metaïona »).

Enfin le troisième acte, que je nommerai la « décorporation », entre excursion psychique et projection astrale, SCHAMMASCH y fait naître la lumière au milieu de l’obscurité. On y oublie complètement le métal, on conserve les chœurs « religio-mystiques » et monocordes, on se plonge alors dans une musique ambiante-ritualiste avec des rythmiques et percussions tribales, des guitares acoustiques teintées de mélodies orientales presque zen. (« The Third Ray Of Light », « Maelstrom »)

SCHAMMASCH, en fils spirituel des Ténèbres et de la Nuit, vous extirpe, vous arrache enfin à la bassesse de cette vie terrestre. Il vous offre cette lumière au bout du tunnel, une vie immortelle « Aux champs Élyséens, qui sont tout au bout de la terre, C’est là que la plus douce vie est offerte aux humains ; Jamais neige ni grands froids ni averses non plus… « 

Pour conclure, je dirai que les vraies forces de « Triangle » sont sa variété musicale et son histoire. Avis donc aux fans de musique extrême, avant-gardiste et conceptuelle, cet album est pour vous. Pour les autres, le choix, un peu osé, du triple album risque de vous rebuter car même si l’évolution musicale entre les 3 parties sert effectivement le concept et sa portée « spirituelle », je pense que l’ensemble est parfois musicalement un peu poussif et reste assez difficile à digérer. Je conseillerai donc en priorité la seconde partie, qui pour moi, est la plus réussie et la plus équilibrée, elle sert vraiment de charnière aux deux autres et en est d’ailleurs un savant mélange.

SCHAMMASCH sera d’ailleurs en tournée française fin 2016 en compagnie d’INQUISITION, ROTTING CHRIST & MYSTIFIER :

– 31 octobre 2016 – CCO Villeurbanne (Lyon / évènement facebook)

– 1er novembre 2016 – Le Korrigan (Luynes / évènement facebook)

– 4 novembre 2016 – le Métronum (Toulouse / évènement facebook)

– 5 novembre 2016 – l’Antipode MJC (Rennes / évènement facebook)

– 6 novembre 2016 – Petit Bain (Paris /évènement facebook)

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.