[ Chronique ] MOONSORROW – Jumalten Aika ( Century Media Records )

Press_Cover_01

L’âme en peine en cette fin de semaine, je me laisse sans mal entraîner sur les terres finlandaises de MOONSORROW qui nous présente aujourd’hui son septième album intitulé « Jumalten Aika », « l’âge des Dieux » en finnois. Vous l’aurez compris, MOONSORROW verse dans la tradition scandinave avec un pagan black metal que j’agrémenterai du terme progressif car avec 1h10 et 5 titres (seulement deux font moins de 15 minutes), on peut dire que les structures s’étirent et sont construites de manière à raconter une histoire. Et en termes d’histoire, le groupe va jusqu’au bout de ses idées et n’hésite pas à développer tout les thèmes du genre : grandes batailles mythologiques et autres légendes finnoises.

Musicalement, n’essayez pas de chercher le côté « jovialo-festif » des autres pontes du genre comme FINNTROLL ou autres ENSIFERUM, le style MOONSORROW reste très ancré dans un black métal sauvage, épique et atmosphérique donc moins abordable. On découvre au fil des minutes une musique très complexe avec d’intéressantes variations rythmiques et stylistiques entre black pur et dur et mid-tempos mélodiques. Le chant black très agressif ajouté aux sacro-saints chœurs « viking » renforce encore l’ambiance obscure qui en devient presque « chamanique » par moment, on est véritablement immergé dans les mythes finlandais. Saupoudrez tout ça de quelques passages acoustico-mystiques plus que bienvenus… (chœurs, flûte, tambourin et guimbarde à l’appui) et la formule MOONSORROW est là!

Guidés par les étoiles et les runes dans un Ragnarök où l’humanité lutte pour sa survie, les héros se forgent une destinée, la fin des temps approche… Ces finlandais, empreints d’anciennes croyances, se chargent alors de vous embarquer dans leur langskip pour une guerre cataclysmique. L’album se lit donc comme le passage d’un âge à l’autre, de celui des Dieux « Jumalten Aika » à celui des hommes « Ihmisen Aika », ce dernier titre clôturant magnifiquement l’album.

Seule ombre au tableau, je trouve dommage d’avoir choisi le titre « Suden Tuti » afin d’en faire une video car bien qu’il soit le plus court (7 minutes), il est pour moi le seul qui soit un peu faible, le ventre mou au milieu de l’album. Il ne présente que quelques motifs musicaux plutôt black-folk assez proche du style de FINNTROLL alors que le reste de l’album est beaucoup plus riche.

En tout cas avec « Jumalten Aika » , le groupe ne s’est en aucun cas dénaturé bien au contraire, il pousse son concept plus loin encore tout en arrivant à rester très sombre et surtout à ne pas plonger dans l’auto-caricature. MOONSORROW fait ce qu’il a toujours fait et le fait très bien, c’est d’ailleurs avec le cœur rempli de joie que je les retrouverai lors de leur tournée en compagnie de KORPIKLAANI en avril et un peu plus tard au Hellfest.

Partager

Commenter cet article