ZURIAAKE, black metal chinois, vient propager son Oriental Evil Spirits lors de sa tournée européenne –

Les vétérans de ZURIAAKE vont fouler le sol européen cet été lors de plusieurs dates dont une au WACKEN Open Air et au Brutal Assault. Zuriaake vient de sortir, le 29 juillet 2019, son nouvel opus, un Ep nommé « Resentment in the Ancient Courtyard« .

Si ZURIAAKE vous semble un nom énigmatique, sachez qu’on pourrait le traduire par « le lac des corps enterrés ». Le groupe de la province de Shandong a ainsi déterré l’ancienne poésie chinoise, pour en faire ressortir toutes les vieilles croyances de démons errants dans les profondeurs des enfers. Formé en 1998, c’est un des groupes de metal chinois avec la plus longue longévité. Portant sur scène le traditionnel chapeau de bambou, évoquant l’image ancienne des pêcheurs des peintures traditionnelles, il décore la scène de lanternes et de branches de bois. Bloodfire, musicien de Zuriaake, explique « en Chine, l’horreur est plus subtile et « voilé »,  on préfère parler de l’indicible que de gore ».

En écoute : « Evil Spirit » avec en invité Sainkho Namtchylak, chanteuse connue pour son chant diphonique mongol qui accompagne les pratiques des chamanes.

En tournée française :

14.08.2019 – Colmar (FR) – Spirit in Black Festival

18.08.2019 – Paris (FR) – tba

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.