Je ne sais pas pour vous mais j’ai besoin de vacances et d’écouter ‘Rêveries’ notre Playlist Sound Protest de Mai – .

Je ne sais pas pour vous mais j’ai besoin de vacances. Il est des périodes où je me lève mais je n’en ai pas envie, je n’ai pas envie de travailler, de parler, de débattre. C’est une période de l’année où mon coeur et mon esprit, bien que réchauffés, se lassent, et souhaitent prendre du recul, ils n’ont plus la force de participer au grand marasme social, de lutter, d’insulter et de se faire insulter pour je ne sais quoi ou pour je ne sais quelle opinion divergente…  Ils ne veulent que s’éloigner de tous ces débats politiques, de ces tapis rouges, de ces images de foules gargarisées, de ces petites balles jaunes et de ces ballons ronds, de ces billets verts, de ces uniformes bleus, de ces armes blanches, de ces idées noires et de ce monde grisonnant…
Ma seule envie ? Retirer mes chaussures, déambuler calmement,  les pieds bien en contact avec l’herbe, la terre ou le sable. Humer les graminées, voir les malus et les prunus en fleurs, respirer pleinement les embruns à l’odeur aqueuse et iodée. Ne penser à rien, rêver, rêvasser, prendre le temps, voir du monde, écouter de la musique ( comme une playlist Sound-Protest par exemple ), lire un livre ou un poème comme celui que je vous laisse ci-dessous. Rien d’autre que vivre au final…

 

Chère, voici le mois de mai,
Le mois du printemps parfumé
Qui, sous les branches,
Fait vibrer des sons inconnus,
Et couvre les seins demi-nus
De robes blanches.
Voici la saison des doux nids,
Le temps où les cieux rajeunis
Sont tout en flamme,
Où déjà, tout le long du jour,
Le doux rossignol de l’amour
Chante dans l’âme.
Ah ! de quels suaves rayons
Se dorent nos illusions
Les plus chéries,
Et combien de charmants espoirs
Nous jettent dans l’ombre des soirs
Leurs rêveries !
Théodore De Banville

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.