Insanity Alert [Le Live report ] avec Terror Shark – Thrash à la Secret Place de Montpellier- 5 mai 2019

Si vous vouliez un avant-goût du Hellfest, il fallait vous déplacer ce dimanche venteux à Saint-Jean de Vedas pour voir les fous furieux d’Insanity Alert. Les autrichiens seront en ouverture du Hellfest sur la Mainstage le dimanche matin. Autant dire que l’opportunité d’assister à leur show, au plus près, dans l’ambiance de la Secret Place, avait motivé les plus malins des thrashers.  D’autant qu’Insanity Allert a fait le buzz avec son album sorti chez Season of Mist, le si bien nommé 666 Pack. Leur show démarre sur les chapeaux de roue. Perruque argentée sur la tête, Heavy Kevy, le chanteur balance toute son énergie dans le pit dès le début du set. Si Terror Shark a su, comme d’habitude, fédérer autour de son thrash-core, et envoyer danser autour du célèbre poteau les slammeurs fidèle à la scène montpelliéraine, Insanity Alert montre en quelques secondes pourquoi ces fêtards ont été sélectionnés dans quelques uns des plus sérieux festivals de la planète metal. Des titres, avec des noms aussi improbable que « Macorini Maniac », donnent immédiatement envie de tout envoyer balader, de se rouler dans la bière et le stupre. On peut compter dans cette combinaison, le fait que le quatuor est plutôt bien assemblé. En premier lieu, avec à leur tête, ce vieux bandit de Heavy Kevy qui, au cours de ces vingt dernières années, aura joué dans une multitude de groupes, y compris de punk rock. Ajouté à cela le charme encore juvénile de leur nouveau bassiste, Marx, et l’assurance de leur guitariste vétéran, Dave – qui avec ses faux airs de Dan Lilker (Anthrax, Brutal Truth) assure un travail très solide à la guitare, à la fois écrasant d’efficacité et de rapidité. Les titres du set s’enchaîneront sans répit « Weedgrinder », suivi de « One-Eye Is King (In The Land Of The Blind) ». Des titres loufoques qui font taper du pied, et hocher de la nuque. Kevy assure le show, avec ses accessoires de scène : lunettes de ‘simplet’ sorties d’une boutique de farces et attrapes et lorsqu’il brandit des panneaux pour nous aider à suivre la setlist, avec ses bonnes vieilles rengaines de punk-thrasher, comme « Metal Punx ». En entracte, on a droit à une reprise de Queen, sans doute à moitié improvisé. On sent que tout est possible, qu’ils n’ont pas de limites, et on en frémit de plaisir. Viens, en coup de boutoir, le désormais classique « All Mosh / No Brain », extrait de leur album sorti cette année, alors que le public ne se contient déjà plus depuis longtemps. Leur reprise d’Iron Maiden me paraît plus entraînante que l’original et me fait même aimer le heavy metal quelques instants. Il est temps de terminer la soirée, et le groupe nous quitte sur un enchaînement avec « I Come / I Fuck Shit Up / I Leave » , aussi fiévreux que les autres. Insanity Alert a tenu sa promesse, en nous garantissant une excellente soirée, en hommage à la bière et au thrash, n’hésitant pas une seconde à franchir toutes les limites (jusqu’à l’auto-parodie) pour nous faire rire et passer un parfait moment.

Tous nos remerciements à l’équipe de la Secret Place.

https://tafproduction.

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.