Le festival Sylak Open Air s’offre la plus belle des affiches ! – la programmation 2019 des 2, 3, 4 août

 

En 8 années d’existence, le SYLAK Open Air reste un événement trop discret dans le paysage des festivals metal français. Fort d’une éthique à part entière S.Y.L.A.K. Support Your Local Artist Krew soutient les artistes moins connus avec une affiche éclectique et riches de grands noms du metal.

Marquant l’été en région Rhône-Alpes, le festival se déroule les 2, 3, et 5 août à Saint Maurice de Gourdans dans l’Ain à 35 km de Lyon. Avec un festival proposant un cadre agréable avec un camping gratuit, avec une dimension intimiste et familiale avec ses 9500 spectateurs accueillis en 2017, les 28 groupes à l’affiche demeurent une sélection satisfaisants les fans de tous les genres. 

Ce festival éclectique, ouvert à des artistes originaux à l’esprit rock, peut se targuer d’avoir attiré des artistes de renom tout en gardant un esprit festif. Engagé, rigolo, international, et avec des vrais gens pour vous accueillir chaque années avec le sourire, Sylak reste un havre pour le metalleux en quête d’un espace festif préservé, loin des foules.

La programmation 2019 nous réserve quelques bons moments à venir. Plusieurs grands noms sont d’ailleurs tombés.

MESHUGGAH –  les adeptes du djent de MESHUGGAH vont être servis. MESHUGGAH est l’un de ses rares groupes à avoir à la fois inventé un genre et réussi à rester à son sommet avec pertinence en 25 ans de carrière. Les musiciens jouent la majorité de leur set dans l’obscurité, déshumanisant encore un plus une musique venue d’ailleurs et laissant la place à un jeu de lumière tout simplement incroyable digne d’une odyssée spatiale et mystique. Thomas Haake, derrière ses fûts, martèle un rythme parfois impossible à saisir sur album, et est connu pour être un des meilleurs batteurs de la planète. Meshuggah est une expérience à vivre en direct et dépasse le cadre de la musique de divertissement tant elle tend vers la transe, entre excitations, joies et délivrances. Favorite track : « Bleed »

APOCALYPTICA – il y a deux ans, les finlandais fêtaient les 20 ans de leur album mythique qui les a fait connaître sur la planète  » « Apocalyptica Plays Metallica By Four Cellos ». Le groupe a sorti son 8ème album studio avec ses propres compositions « Shadowmaker », toujours jouées aux violoncelles. Ils possèdent encore quelques surprises pour le public lors de cette tournée, vu qu’ils jouent désormais « Orion » live, alors que ce titre ne figure sur aucun de leur enregistrement. Et nous serons tous d’accord pour dire que ce titre est probablement un des meilleurs morceaux instrumentaux des 90’s. A voir s’ils nous offriront cette joie. Favorite track : »For Whom The Bell Tolls »

HYPOCRISY – Formé au tout début du mouvement death metal melodique suédois autour de la personnalité charismatique de leur leader Peter Tagtgren (le Johnny Depp du metal, d’après ses dames), le groupe s’est fait rare depuis 2013 et la sortie de « End Of Disclosure ». Le nouvel album devait être fini pour l’été 2018, est-ce la carrière de producteur de Peter ou son groupe de metal industriel PAIN, qui retarde les choses ? Favorite track : »Warpath »

ELUVEITIE – Les folkeux suisses d’ELUVEITIE, après les joyeux drilles adeptes du «  trve pirate metal »Alestorm l’an dernier, auront la tâche de nous faire boire encore plus de bières ou plutôt de cervoises sous le soleil de plomb du Sylak. « Evocation II – Pantheon », leur concept album, est très riche en histoire, inspiré par la culture celtique et une des sources culturelles pas si souvent pillés par les musiciens metal. Comme le titre « Epona », parlant de la déesse celte de la fertilité et d’un des personnages les plus irisés de l’histoire celtique: le puissant souverain Divico dont ELUVEITIE parle souvent dans ses textes. Favorite track : « Ategnatos »

EYEHATEGOD – Les précurseurs du Sludge ont sorti en 2014 un  album éponyme qui nous entraînait une fois de plus au plus profond du bayou. Sur cet album marquant leur retour après 14 ans d’absence discographique, Eyehategod reste toujours le plus dangereux malfrat de la Nouvelle-Orléans ? Aucun doute. Il est aussi sale et lourd, comme ce que nous sommes en droit d’attendre de la bande de Mike Williams. Basse grondante, riffs patibulaires et voix sortie des entrailles de leur chanteur, à priori les fans y trouveront une certaine idée du bonheur…Favorite track : « Southern Discomfort »

NOSTROMO – Après la dévastation engendrée au Hellfest 2017, on est plus qu’enthousiaste à l’idée d’une nouvelle prestation scénique des genévois. Sans égal dans le genre metal sur-vitaminé au hardcore, les titres vieux de 12 ans joués par Jéjé à la guitare défoncent tout. Le fil conducteur restant la rapidité, le côté sophistiqué et la voix écorchée de Javier. Les brutes suisses viennent de sortir un nouvel EP baptisé « Narrenschiff ». Le groupe s’apprête à nous asséner un nouvel uppercut en pleine face. Pour preuve cette nouvelle vidéo pour le titre « Superbia » ! Favorite track : « Sunset Motel »

INSANITY ALERT – des titres travaillés aux houblons et mûris aux riffs 100% crossover-thrash, c’est bien du Insanity Alert tout craché. La bande son parfaite pour déguster ce formidable sandwich triangle de 2h du mat’, avalé goulûment sur l’autoroute entre deux gorgées de bière bon marché. L’album est aussi rapide qu’agressif, truffé de paroles loufoques sur fond de sauce piquante 80’s mais joué avec une attitude ’19. Dans sa panoplie délirante, le gang originaire d’Innsbruck amène donc une bonne dose d’humour, un soupçon de noirceur, des hymnes festifs et surtout ce fameux pack de six-six-six que nous avons bu jusqu’à la lie… ». Favorite track : « All Mosh / No Brain »

MUDWEISER – Né sous le soleil de Montpellier, Mudweiser is back in business ! Avec le grand retour de Said à la guitare suite au départ d Ol, le casting de ce groupe de rock stoner du sud français se complète idéalement avec Reuno de Lofofora au chant. Le tout interprété avec la conviction nécessaire pour donner des leçons de groove aux américains. « HOLY SHIT « , leur premier album, a maintenant 10 ans, donc vous savez à quoi vous attendre : un bel hommage aux racines d’un genre qui a les pieds dans la fange du bayou et le sourire au bec. Favorite track : Swimming On The Bottom

Pour  découvrir la programmation et avoir plus d’info  – le site du SYLAK OPEN AIR.

Notre report de l’année 2018, avec les superbes illustrations de Nina Klavel  à lire ici-.

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.