[ Chronique ] WASTE OF SPACE ORCHESTRA – Syntheosis ( Svart Records )

WASTE OF SPACE ORCHESTRA est né d’une collaboration entre deux groupes finlandais : ORANSSI PAZUZU et son black psychédélique associé à DARK BUDDHA RISING et son drone psychédélique. À l’origine, cette collaboration avait été imaginée dans l’unique but de performer au célèbre Roadburn Festival. Dix membres au total s’étaient donc réunis pour créer une expérience unique et extra-ordinaire. Mais le succès fût tel que le collectif ressentit le besoin de faire partager au plus grand nombre ce nouveau projet. C’est ainsi que WASTE OF SPACE ORCHESTRA se matérialisa en un album, la symbiose de deux styles en une vision commune, le bien nommé « Syntheosis ».

Vous l’aurez compris, cet album est un objet purement conceptuel… « Syntheosis » raconte l’histoire de trois personnages qui s’opposent, The Shaman, The Seeker et The Possessor, tous trois en quête de l’illumination, du savoir ultime. Ces personnages sont représentés par les différents vocalistes du projet, respectivement Vesa Ajomo, Juho Vanhanen et Marko Neuman. Chacun y a une quête, chacun y a un objectif personnel à atteindre au cours d’une tribulation sonore en neuf actes.

L’album débute juste après que le trio ait été aspiré à travers un portail stellaire à la suite d’une cérémonie rituelle qui a permis l’ouverture dudit portail. Le trio est alors envoyé aux confins de l’oubli, dans une dimension où cerveaux, corps et esprits sont entièrement perméables et malléables, subissant alors des quantités inhumaines de sensations visuelles et auditives. Durant ce long périple fait de cauchemars et de délires hallucinatoires, nos trois compagnons atteindront l’équilibre et leurs esprits se reformeront pour ne créer plus qu’une seule conscience, par opposition aux trois du départ… 

Mais ça c’est sur le papier, pour l’écoute, c’est tout aussi intéressant, intelligent, et même perturbant. En effet, pour faire simple, on peut dire que « Syntheosis » est un étrange amalgame des deux groupes à l’origine de sa création. Un cycle intemporel, un mélange de différents métaux, d’espace, d’onirisme, de malheur, de drone minimaliste et assourdissant, de chamanisme noir, de psychose et de psychédélisme. En tant qu’œuvre d’avant-garde, c’est aussi un album qui se doit d’être écouté dans son intégralité car ce n’est pas seulement neuf pistes mises bout à bout, « Syntheosis » est une histoire transcendante qui exige de l’attention de la part de l’auditeur.

Le son est extrêmement détaillé, immersif et prégnant. De nombreuses évolutions rythmiques, de légères variations harmoniques, d’infimes mélodies sinistres, un groove implacable et récursif, des éléments de drones minimalistes couplés à des percussions assez intenses ( avec deux batteurs ), des nappes acides et des voix obsédantes, vous retrouverez tout cela caché, tapi ou enseveli dans chacun de ces neuf actes. WASTE OF SPACE ORCHESTRA a parfaitement réussi à opérer la transition entre le projet live et l’application matérielle, tout en gardant l’honnêteté du direct, ce côté expérimental, éphémère, transparent.

Pour l’occasion, « Syntheosis » est vraiment l’équivalent musical d’une expérience psychédélique. L’atmosphère y est incroyablement oppressante et captivante. On est comme pris au piège dans ce cauchemar, on est dérangé et attiré, entre horreur et mystère, inconscience et omniscience… L’enveloppe corporelle, l’âme même, se retrouve réduite à quelques fragments fantomatiques qui finiront bientôt écrasés sous une pluie de métaux, et d’ondes sonores en tous genres. Le seul moyen d’en réchapper, de renaître, c’est de se rendre au bout du voyage. ( comme les protagonistes de l’histoire )

Avec cet album, WASTE OF SPACE ORCHESTRA frappe un grand coup en transcendant tous les styles auxquels il touche et engageant l’auditeur dans une expérience sensorielle extra-corporelle. Un album unique à l’image du projet, sans aucun doute le meilleur et le plus beau des cauchemars.

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.