Le LIVE REPORT de GEOSTYGMA ✦ CEILD ✦ EXOCRINE ✦ PITBULLS IN THE NURSERY -Tech death français- à la Secret Place de Montpellier – Dimanche 20 janvier 2019

Pitbulls in the Nursery – Pics by Nathalie Grnac

LIVE REPORT – GEOSTYGMA ✦ CEILD ✦ EXOCRINE ✦ PITBULLS IN THE NURSERY
Montpellier – Dimanche 20 janvier – Secret Place

Pitbulls in The Nursey est un groupe rare, et il défendait en live son dernier opus ‘Equanimity » à la Secret Place de Montpellier en compagnie de nouveaux noms de la scène metal française : Exocrine, Ceild et Geostygma. Autant dire que cette tournée affichait le taux syndical de testostérone. Le message était clair : « le metal français a de l’avenir ».

Exocrine, c’est le genre de secret bien gardé. Et j’avoue que nous étions venus en grande partie pour découvrir sur scène le pouvoir de destruction de ce Kaijū. Quatuor bordelais que le canada et le Québec, terres du death metal technique, nous réclament à grands cris. Après une tournée au Japon, avec les fameux Obscura, un des ténors du genre, Exocrine vient de sortir un incroyable album ‘Molten Giant’ sur le label américain Unique Leader Records. Troisième album dont la composition et la production surpassent tout ce qu’ils ont fait auparavant. Remonter comme un coucou, Jordy (chanteur d’Exocrine) est déjà dans le public, quand retentissent les notes de la première partie Geostygma, agitant sa coupe de météore et son large sourire. Geostyma, death Metal de Paris, entame le set devant un public encore frileux. Les parisiens mêlent étonnamment le groove des débuts de Trepalium, – à la technicité de The Faceless. Les références sont belles et la qualité de l’exécution, de même que leur premier ep, mérite toute notre attention. Plusieurs touches de raffinement nous surprennent noyés dans un océan de technicités et de vélocité, avec lesquelles ils gagnent définitivement notre sympathie.

Ceild 2019 – Pics by Nathalie Grnac

Ceild prend la relève, pour une presque accalmie, tant leur style diffère du reste de l’affiche. Groupe d’Avignon, Ceild pratique un metal expérimental, technique et aéré- qui ose s’aventurer sur les chemins empruntés par Gojira et Hypno5e. N’hésitant pas à se fixer une thématique  et un cap plus qu’ambitieux, les musiciens de Ceild plongent la salle de la Secret Place dans la contemplation, avec un éclairage bleu nuit. Officiant auparavant dans une autre entité : Laniakea, avec lequel il avait sorti un ep, Ceild présente ici son nouvel opus «A View», sorti le 25 janvier. Enregistré avec Théo Begue et Jonathan Maurois d’Hypno5E, le groupe d’avant-garde metal, on y ressent le même besoin de composer sous forme cinématographique. Les envolées en live sont belles, et nourris par leur jeu de scène virevoltant donnant corps à une musique basée sur l’émotion.

Exocrine – Pics by Nathalie Grnac 2019

Exocrine reprend les rênes de la soirée. Fan de Kronos, Gorod ou Beyond Creation, approchez- vous car vos esgourdes vont prendre chers devant ces fines lames. Cette nouvelle bombe techno-death a déjà tournée avec des grands noms du genre,et cela se sent dans la mise en place et la qualité du son. Les vociférations typiques de leur leader chanteur accroché à sa basse six cordes (sic!) nous envoient sur un coussin molletonnée de violence où leur musique, extrêmement bavarde, se découpe en phrases de nanoseconde éclairées de bulles de mélodies savantes. Autant dire qu’on plane bien au-dessus du Kaijū, ce Molten Giant, qui orne leur pochette, sentant toute sa puissance. Ces bordelais ont su trouver la formule magique qui permet d’écrire des morceaux qui tuent. A tire d’exemple, la reconstitution parfaite en live du titre Hayato nous sert un époustouflant refrain de SF apocalyptique nippon, et un vrai break lent et atmosphérique serti d’un solo magnifique. Immanquable, et bientôt, on vous le prédit au Motocultor, et dans la foulée au Hellfest, nul doute n’est permis.

Pitbulls in The Nursery – Ced Mar – Pics by Nathalie Grnac 2019

Pitbulls in The Nursery fait office de vétéran aux milieux de cette mêlée de jeunes guerriers. Mais il a bien mérité sa place et c’est avec les honneurs du public qu’il monte sur scène. La première surprise est de voir plusieurs morceaux s’enchaîner avec son guitariste Saim Thevenet à la sitar. Serait-ce annonciateur d’un prochain album enfin prêt ? La seconde fut la qualité de la performance de Ced Mar, chanteur de Supertanker, groupe de thrash metal, qui après officié en 2008 pour PITN, a repris le micro à la fin de l’année 2016.  PITN pratique un metal expérimental, aux frontières des genres du death technique et d’ambiance planante dont on peut chercher les origines derrière des monstres de puissance et de la rythmique comme le Gojira de ‘The Link » et le Meshuggah de « Destroy Erase Improve ». En live, le contraste de ses influences se fait ressentir et fait la différence avec les autres groupes de la soirée par la diversités de son propos. Le titre ‘Crawling’ reste aujourd’hui en live, le plus emblématique, tant ses flétrissures, affleurant dans le chant chanté, tranchent avec l’émotion rampante dans le chant crié. Nous avons longtemps considéré Tersim Backle comme le chanteur référant tant sa présence chamanique sur scène collait aux compositions souvent longues, à l’ambiance épique et aux humeurs changeantes de PITN. Ced Mar se love dans le rôle à merveille, et on attend qu’une chose : entendre le résultat sur le prochain album et comment le groupe va effectuer sa nouvelle mutation.

Tous nos remerciements à l’équipe de la Secret Place et à Geoffrey.

https://tafproduction.

Prochain concert :

Vendredi 1er mars 2019 – Secret Place – 20h – 10€ 

TOUNDRA (Post rock – Madrid)

LESSEN (Progressive Postcore – Montpellier)

Pics by Nathalie Grnac (instagram : nathaliegrnac)

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.