LE LIVE REPORT de SURRA Thrash Hdc – BRASIL + ✦ SWORN ENEMY New-York Hardcore à la Secret Place de Montpellier- Mardi 23 octobre 2018

SURRA

Avec un brésil en crise, après l’élection présidentielle risquant de mener au pouvoir Jair Messias Bolsonaro, un populiste d’extrême droite, ayant servi les militaires sous la dictature, les thrasheurs brésiliens de SURRA avaient bel et bien la rage au ventre ce mardi soir à Montpellier.

Après un premier album prometteur en 2016, Surra enfonce le clou avec le Ep en mars 2017 ‘ Ainda Somos Culpados ’, un condensé de ce qu’ils font le mieux : un thrash punk aux accents jouissifs à la Sepultura, période Chaos A.D. Groupe anti-fasciste, originaire de la région de Sao Paulo, Surra subjugue ce soir son auditoire, venu à la Secret Place profiter de la douceur estivale des soirées d’automne. Sans nous laisser respirer, Surra distribue ces titres comme des baffes, des brûlots très punk tradi, avec une basse tranchante. Une musique plus métissée qu’il n’y paraît de prime abord, et qui reprend l’héritage des membres de Ratos de Porao, par qui le groupe est d’ailleurs distribué dans son pays, à travers leurs labels indépendants. Un titre joué ce soir à toute vitesse, comme ‘Até as Tampa’, reflète cet état d’esprit : ‘notre pays est bien dans la merde’, et Fuck ! Nous avions en tous cas l’occasion de voir en live la quintessence de ce qui se fait de mieux actuellement en groupe de punk hardcore brésilien.

Puis, Sworn Enemy enchaîne et notre soirée vire au style ‘tought guy’ avec sa célèbre et très influente scène « New-York Hardcore ». Pour ceux qui n’avaient pas encore eu comme moi l’occasion de les voir en live, Sworn Enemy ne se contente pas de délivrer une recette établie et déjà entendue. Les influences thrashisante sont partout, au milieu des breaks typiquement hardcore, et des lignes mélodiques à l’ambiance très Slayer, qu’on aurait pu entendre par exemple sur l’album ‘Season of the Abyss ». Leur guitariste blond aux cheveux longs rappelle d’ailleurs le regretté Jeff Hanneman. Autre mention sur leur line-up live de ce soir : leur exceptionnel batteur qui bénéficiera d’un son parfait de batterie ( merci monsieur l’ingénieur de la taf). Fêtant les 15 ans de leur premier album « As Real As It Gets », qui constitue le véritable acte de naissance du groupe, Sworn Enemy goûte son plaisir devant un public enthousiaste et réceptif. Le chanteur et seul membre d’origine, Sal Lococo, remerciera chaleureusement les gens de la salle de s’être déplacé un mardi, tout en signalant aux braves présents qu’il avait conscience que chacun aura besoin d’aller au boulot le lendemain. Autre bonne nouvelle de la soirée, le groupe prépare un nouvel album pour 2019, respectant l’ancien son du groupe, tout en apportant sa touche de modernité à l’ensemble. Il sera produit par Robb Flynn de Machine Head, comme jadis le fut par Jamey Jasta d’Hatebreed « As Real As It Gets ». Décidément, Sworn Enemy bénéficie des meilleurs anges gardiens, et les chanceux qui se seront déplacés ce soir-là la Taf l’avaient bien compris.

Tous nos remerciements à l’équipe de la Secret Place et à Geoffrey.

http://tafproduction.blogspot.fr/

CROWN METAL présente :
INFECTED RAIN (Moldova) – Nu Metal
ANKOR Metal – Espagne

 

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.