Alors ce nouveau HIGH ON FIRE ?! On en parle ?

Et voilà !! Les légendaires rockers californiens d’HIGH ON FIRE viennent tout juste de sortir ( hier ) « Electric Messiah ». Bien loin des rythmes somnolents et du riffing enfumé de SLEEP ( dont il est aussi le guitariste ), le leader Matt Pike a voulu, à travers ces nouveaux titres, rendre un hommage brûlant et vivant à Lemmy Kilmister.

Et c’est plutôt réussi ! Entre les riffs hurlants, la batterie corrosive et les voix granuleuses, tout est là pour plaire aux aficionados de ce stoner brutal hérité de MÖTÖRHEAD. Bien évidemment, Pike ne s’est pas arrêté au pâle plagiat mais a donné sa propre vision des maîtres du rock’n’roll. Tout est donc passé à la moulinette ( chapeau et pustules comprises ) et à travers le prisme déformé à coups d’hallucinogènes d’HIGH ON FIRE.

Au-delà donc des titres vraiment rentre-dedans comme « Spewn From The Earth » ou « Electric Messiah » ( que le groupe a d’ailleurs choisi de mettre en avant ), on plonge dans de longues pistes alambiquées et épiques comme sur « Steps Of The Ziggourat / House Of Enlil » et « Sanctioned Annihilation ». La première étant quasiment le climax de l’album. Pike la décrit même comme un « opéra-rock sumérien » où il joue ( vocalement ) plusieurs personnages s’affrontant dans une lutte sans merci.

Là où les grands groupes ont souvent tendance à s’affaiblir à l’horizon des deux décennies, HIGH ON FIRE semble ne jamais s’essouffler, se ressourçant et muant à chaque fois. Le groupe n’a d’ailleurs jamais publié un album moins bon qu’un autre ( ce qui ajoute un autre point commun entre Pike et Lemmy ). À ce titre « Electric Messiah » est une nouvelle peau pour HIGH ON FIRE, certainement son album le plus varié et le plus énergique à ce jour, un peu comme si une partie de l’esprit de Lemmy résidait désormais dans ce trio infernal…

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.