Disgorge [Brutal death gore, Santiago de Querétaro Mexique] revient en France- Montpellier, le 3 dec.

Le groupe mythique mexicain, formé en 1994, n’est pas à confondre avec son homonyme Disgorge, basé à San Diego aux Etats-Unis. Il y a de nombreux groupes portant le nom de Disgorge à travers le monde mais un seul portant fièrement ce patronyme au Mexique même si la culture préhispanique de ces musiciens n’affleure pas avec évidence dans leur maelstrom musical.

DISGORGE (Mex.) lorgne évidemment autour du cadavre de CARCASS qui en sortant le précurseur  ‘Reek of Putrefaction’ en 1988, invente le gore-grind et les pochettes les plus sanguinolentes du genre metal.

Il est vrai que la production de leur 2ème album ‘FORENSICK’ laissait peu de place à la finesse, tant il faut s’efforcer de passer le mur de son crade pour distinguer le jeu des guitares. Mais officiant dans un style gore grind, on ne saurait leur en vouloir. Quant à ‘GORE BLESSED TO THE WORMS’, leur dernier effort (en 2006), il marque un net pas vers une volonté de clarifier tout ça. Offrant pour le coup, des descentes de gammes toute en brutalité que l’on peut cette fois distinguer et rendant bien plus aisé l’approche du monstre DISGORGE. Passé du gore-grind au death-grind, pour certains, c’est certainement une trahison, mais admettons qu’au moins ainsi on évite la redite. Dans le rôle du growler en chef, Edgard Garcia a fait un excellent travail, même si Antimo, l’ancien chanteur du combo mexicain (actif dans Hacavitz), avait durablement marqué les esprits par son chant de goret posé de manière la plus extrême possible.

Plus récemment, en 2011, le groupe s’est fendu d’un split cd ‘Morgue Metal’ avec les cultissimes espagnols d’Haemorrhage, officiant eux aussi dans le grind dégoulinant. Débutant le split, les trois titres des espagnols jouent la même carte simple et efficace du grind riffé à la Carcass avec un groove malsain. Sortie en édition limitée à 1000 copies, le cd bénéficie d’une production plus lowcost que ‘Gore Blessed to The Worm’. Les titres ont été enregistrés en 2009, et constituent donc le dernier témoignage de l’évolution discographique des mexicains.

Yaotl Mictlan – Mexique

En tournée en Europe, DISGORGE jouera aux côtés de ses compatriotes YAOTL MICTLAN (Metal – Mexique). YAOTL MICTLAN compose un mélange rare de Metal Prehispanique, de Black Metal, de Folk, inspiré par les cultures Aztèque et Maya. Ils utilisent des instruments autochtones et chantent en Nahuatl et Maya du Yucatan.

 

Après la sortie de leur second EP, (Rise OF Chaos), il y a environ un an, et une première parte remarquée de ABSOLVA ( Blaze Bayleys et Iced Earth) au Jas’Rod à Marseille, EXXISTENCE (Metal mélodique – Istres, France) ouvrira les festivités.

Dimanche 3 décembre – 20h – Secret Place –

Lien – Disgorge bandcamp

facebook.com/pg/Disgorge.BandOfficial

Lien – YAOTL MICTLAN

PLUS D’INFO sur http://letafeurmag.blogspot.fr/

 

 

 

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.