Mick de No Return organise le Lions Metal Festival

Lions Metal Festival 2017 - Montagny

Lions Metal Festival 2017 - Montagny

Nous avons eu connaissance qu’un festival allait voir le jour du côté de Lyon, festival organisé par Mick, chanteur de No Return. L’affiche complète est vraiment très éclectique et va ravir tant les fans de thrash, que les fans de death et black metal ! Entretien avec le créateur du fest afin de savoir ce qui lui est passé par la tête…

Salut Mick, comment vas-tu ? Ma première question serait de te demander comment t’est venue cette idée d’organiser un festival ?

Salut, je vais très bien, je te remercie. J’ai organisé pendant quelques années l’Underground Metal Festival (7 éditions) sur la commune voisine de Millery et nous avions dû arrêter à cause de la nouvelle équipe municipale qui ne voulait plus du festival malgré le fait que tout se passait vraiment bien. J’ai toujours eu l’idée de refaire un festival tôt ou tard… Je suis récemment retourné vivre dans mon village d’enfance et l’idée m’a vite traversé l’esprit. J’en ai parlé un peu et toute l’équipe municipale s’est montrée très intéressée.

Maintenant je voudrais savoir comment fais-tu de A à Z pour organiser cette petite « fiesta » ??

Le plus usant est très certainement toutes les démarches administratives, ce qui n’est d’ailleurs pas mon fort mais nous y sommes parvenus !(rires)
Ensuite vient la phase « booking », qui est déjà plus mon domaine, et ensuite il y a tous les aspects logistiques à gérer, ça va des toilettes, à la location de la scène, du son, de la sécurité, de la gestion des bénévoles… Maintenant c’est un peu plus simple, nous sommes 3 personnes et avons des tâches respectives. Je pense que nous avons clairement fait le plus gros du travail !

Comme je le dis dans l’intro, l’affiche est très éclectique avec par exemple la tête d’affiche, Onslaught qui officie dans le thrash, du black metal avec Forgotten Tomb (Ndlr: groupe n’étant plus sur l’affiche depuis) et Mercyless et son death/thrash dévastateur pour ne citer qu’eux. C’est un choix très réfléchi de ta part ou c’est choix du cœur histoire de proposer plusieurs styles aux spectateurs présents ?

Effectivement depuis le début je voulais faire un festival très varié ! Déjà parce-que j’écoute un peu de tout et d’autre part, je pense qu’un festival avec plus de 10 groupes œuvrant dans le même style ça devient très lourd sur la fin… On a voulu faire un festival dans l’esprit Teuton finalement avec du thrash, du death, du black mais aussi du heavy ou du hardcore. Il y en a pour tous les goûts !

Pour la modique somme de 25€, les metalheads vont pouvoir assister à une date avec 11 groupes (ndlr : prix intéressant en rapport aux groupes sur l’affiche). Ne crains-tu pas que cela fasse beaucoup, plus de 12 heures de show en continu pour les spectateurs et que certains d’entre eux ne saturent ?

Les groupes sont vraiment très variés donc je ne pense pas et reste très positif à ce sujet. Nous verrons. Il y aura certainement des erreurs à corriger, c’est une évidence mais je ne pense pas que cela soit un point très gênant. Il y a 25mn de battement à chaque changement de plateau, on va quand même passer de Mercyless (death metal culte / France) à Now Or Never (heavy metal avec des ex-Pretty Maids et Jo Amore / Ex-Nightmare / DK/CH/FR), des sonorités totalement différentes; et puis il y aura le bar pour ceux qui veulent faire une pause !

Parlons argent maintenant. Combien te faut-il d’entrées payantes pour pouvoir rentabiliser un tel évènement ? Est-ce que tu as fait appel à des sponsors qui t’aident financièrement ?

J’ai une aide de la commune qui me permet d’avoir un break aux alentours de 250 personnes. Idéalement, nous aimerions avoir 400/500 personnes pour la première édition et ainsi pouvoir proposer une affiche avec de plus gros groupes en tête d’affiche et sur 2 jours pour 2018.

Maintenant que tu organises un festival, quel regard portes-tu sur les fréquentations des concerts et autres fest underground avec tous ces festivals d’été qui poussent à travers la France entière et l’Europe ? N’as-tu pas peur que cela devienne trop difficile pour les petites associations ?

La fréquentation n’est pas tout le temps au rendez-vous en France mais très honnêtement, nous n’avons pas à rougir dans le Rhône ! Il y a beaucoup de public et les concerts sont relativement bien suivis. L’avantage de ce festival est qu’il est varié et surtout pas cher, c’est avant tout un festival de passionnés pour passionnés, je pense que le public va nous suivre et nous le leur rendrons bien par la suite.

A propos de la promotion du festival, comment fais-tu pour l’assurer ? Jadis internet n’existait pas, je me rappelle encore des personnes à la sortie des concerts qui distribuaient des flyers aux concerts et se bougeaient le cul pour coller des affiches en ville. Ce temps est quasiment révoqué pour ma part. Comment vois-tu cela ?

La partie promotionnelle va être gérée par mon ami Phil avec lequel je travaillais dans le passé; il est le boss du webzine Kaosguards, a beaucoup d’expérience dans l’organisation de concerts et plus particulièrement dans la promotion.
Nous allons flyer aux concerts et utiliser bien évidemment les réseaux sociaux ! Vous devriez entendre parler de ce festival !

As-tu déjà un nom de groupe (ou plusieurs) à nous dévoiler pour l’année prochaine ?

J’étais en contact avec des groupes comme Entombed AD, Anaal Nathrakh, Endstille, Carach Engreen. Les tarifs étaient un tout petit peu au-dessus de notre budget que nous nous sommes fixé et nous préférons commencer tranquillement sans s’enflammer, et ainsi faire grossir et perdurer le festival ! Ce genre de groupes pourrait se retrouver sur l’édition de 2018 sans aucuns doutes. Tout dépendra de l’édition 2017 et des sorties d’albums l’an prochain.

Dernière question que je pose toujours pour le fun : Quel serait pour toi le seul et unique groupe qui devrait rester sur terre, s’il ne devait en rester qu’un ?

Sans aucun doute : Slayer !!!

Prog du Lions Metal Festival : facebook.com/events/163958950729913

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.