Dot LEGACY sort « To The Others » soit « une grosse dose de Queen Of The Stone Age, une pincée de Pink Floyd, le tout saupoudré d’une folie de Beastie Boys »

dot legacy1

Les Dot Legacy ne tiennent pas en place. Après une tournée au Brésil, et celle récemment entamée avec Truckfighters, le quatuor adepte de la pédale fuzz, sort un nouvel album qu’il compare avec le projet Orion de la Nasa dans les années 70 car leurs mots d’ordre restent évolution et et exploration. TO THE OTHERS sorti chez Setalight Records fait donc bien parti de cette Nouvelle Vague de groupe qu’on étiquette difficilement entre Stoner et Psyché !

– INTERVIEW DÉCOUVERTE avec Arnaud leur bassiste.

On a l’impression que vous vous fixez peu de limite et que si le son ‘fuzz’ vous colle à la peau, l’esprit est celui d’un Beastie Boy du stoner, c’est-à-dire sans limite créative ?

Nous sommes très attaché au milieu du stoner car il nous a fait évoluer et grandir, cependant il est vrai qu’après chaque concert, beaucoup de personnes nous demande quel genre de musique nous faisons. C’est exactement ce qu’on aime entendre, n’appartenir à aucun genre, pouvoir être sans limite musicalement.

Mais franchement Beastie Boys du stoner ? Ça c’est sexy. On devrait peut être utiliser ce terme dès maintenant..

Où piochez-vous vos recherches d’ambiance, qu’est-ce qui vous inspire dans la vie pour créer des ambiances folk urbaine comme ‘Grey Cardinal’ par exemple et en général ?

Au delà des expériences humaines que l’on vit en tant que groupe, c’est surtout un rapport à la fois intime et collectif qui influence le plus nos compositions. On est fier dans Dot Legacy de pouvoir mélanger nos créativités qui proviennent d’univers opposés.

L’album démarre moins sur les chapeaux de roues comme votre précédant et éponyme album, pourquoi ? Vous aviez d’autres envies avec l’enregistrement de ce deuxième album ?

Ce que tu dis est cool, car justement on a eu beaucoup de retours disant que c’était un début d’album très dynamique avec des styles différents. C’est peut être ça qui caractérise nos 2 albums, l’interprétation des gens qui diffère en fonction de leur propre vision et gout musical. Après tout, la différence forme les goûts !

Lors de la composition de l’album, avez-vous fait plusieurs essais ou vous saviez où vous alliez ? Par ailleurs ton métier d’ingénieur du son t’a-t-il influencé dans ta manière de composer avec les autres membres de Dot legacy ?

Dot Legacy a toujours eu un rapport particulier avec le son. On a été endorsé par la marque d’amplis Matamp, on a passé des nuits entières à étudier le son qui nous convient. Le fait d’avoir un acousticien et deux ingénieurs du son dans le groupe renforce certainement notre façon de voir la musique.

On savait où on voulait aller pour la composition de l’album. Efficacité était le mot clé et c’est pour ça qu’ayant 10 morceaux de disponible pour l’album, nous en avons choisi huit.

A mon sens, ‘To The Others-211’, troisième titre de l’album, renoue avec la magie d’un titre comme ‘Kennedy’ qui envoie son auditeur dans un voyage au milieu des étoiles- avec une bonne dose de bonne humeur, la quintessence de Dot Legacy pour moi. En dehors des étiquettes musicales, comment définirais-tu ta musique, votre univers ?

C’est effectivement assez compliqué pour nous et nos fans de vraiment définir notre musique, mais le fait de ne pas avoir d’étiquette est plutôt une force pour nous. Notre univers est tout simplement un mélange inspiré des diverses influences des membres du groupe, ce qui rend parfois le processus de composition riche en rebondissements! Notre univers est aussi influencé par les lieux où l’on se produit. Le titre 211 a été finalisé durant notre tournée au Brésil. Ce morceau retranscrit l’énergie que les gens nous ont transmis pendant cette tournée et qui a inspiré le clip réalisé à partir de rushs live.

Damien au chant nous livre encore une prestation toute personnelle et empreinte d’une belle créativité – et vous nous régalez de beaux chorus qui me font penser dans leurs folies à Queen ou je me trompe de source d’inspiration ?

QUEEN est bien sûr un modèle et une source d’inspiration évidente. Nous sommes aussi fan du MUSE des premiers temps, groupe lui-même inspiré de Queen. Ces deux groupes ne représentent que la pointe de la partie émergée de l’iceberg qu’est l’inspiration de Dot Legacy.

La meilleur façon de définir Dot Legacy est de délivrer notre recette magique : une grosse dose de Queen Of The Stone Age, une pincée de Pink Floyd, le tout saupoudré d’une folie de Beastie Boys.

Dot Legacy est parti pour la tournée de son précédant album au Brésil- vous avez même eu droit à un article pour votre nouvel opus dans le Rolling Stone Magazine nationale- même si tu dois avoir vécu milles aventures, racontes nous ce qui t’a le plus marqué de ce voyage ?

Mis à part les gros coups de soleil, le plus marquant au Brésil est l’accueil des brésiliens et leur sens de la fête. Tous les soirs, le public était très réceptif à notre musique, toujours prêt à danser, et impliqué dans le concert dès les premières notes. Un autre fait marquant est la rencontre avec le groupe brésilien Dead Fish, avec qui on a partagé plusieurs scènes, et qui a retourné le public à chaque prestation.

Vous entamez une tournée avec Truckfighters, peut-on les considérer comme vos grands frères musicaux ?

Truckfighters est bien sur un modèle pour nous, à la fois musicalement mais aussi dans leur manière de bouger sur scène et transcender le public. C’est aussi un exemple de travail et d’implication dans leur projet musical. Chaque soir, on peut ressentir le travail effectué sur leur son et sur leur prestation live, amené au top de l’efficacité par les années passées sur la route. On a maintenant la chance de partager la scène avec eux pour engranger autant d’expérience que possible à leurs côtés, et ainsi espérer rallier quelques uns de leurs fans dans les rangs de Dot Legacy.

DOT LEGACY TO THE OTHERS Setalight Records

www.facebook.com/dotlegacy

dot legacy to the others

 

 

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.